Le stockage sécurisé de produits dangereux sur retention

Le stockage sécurisé de produits dangereux sur bac de rétention

 On dit qu’une goutte d’huile peut polluer jusqu'à 1000 litres d'eau. En France, le délit de pollution des eaux est puni avec jusqu'à 2 ans d’emprisonnement. Mais quelles solutions existent pour éviter la pollution ? Chaque jour, vous devez faire face à des substances dangereuses et vous êtes souvent incertain quant à la façon dont elles doivent être stockées pour garantir la préservation des Hommes et de l’environnement.

Saviez-vous que vous pouvez protéger l’environnement avec seulement 0,50 € / litre * ? Découvrez par la suite, les points importants à prendre en compte.

 

 


Comment bien choisir son bac de rétention - questions et réponses

Le bac de rétention doit être étanche aux liquides stockés et être fabriqué de matériaux non combustibles.

Le matériau du bac de rétention doit correspondre parfaitement au liquide stocké. Pour le stockage de substances polluantes et inflammables comme par exemple les huiles et peintures, il est recommandé d'utiliser des bacs de rétention en acier galvanisé ou peint. Pour le stockage de produits chimiques agressifs comme par exemple des acides et bases, choisissez des bacs de rétention en inox ou des bacs de rétention en plastique. Référez-vous à la règle de base : Observez la matière du récipient d'origine, dans lequel votre liquide est contenu.

Selon leur utilisation, les bacs de rétention doivent répondre à certaines exigences. Les bacs de rétention avec fourreaux conviennent pour le transport par chariot élévateur ou transpalette sur votre site. De plus, il faut respecter le volume de rétention nécessaire. Dans tous les cas, le bac de rétention doit être testé et certifié. Chaque soudure de bacs de rétention DENIOS est testée selon un procédé de contrôle par pénétrants colorés. 

La salle de stockage doit être adaptée : il faut par exemple assurer une ventilation permanente, une protection ATEX et une protection coupe-feu.

Normalement, le bac de rétention ne doit pas dépasser une hauteur de 500 mm, car une aération suffisante ne peut plus être garantie. Si votre bac de rétention nécessite une hauteur supérieure, vous pouvez ajouter une ventilation technique.

Pour les installations non classées, la jurisprudence et le principe du pollueur-payeur définit dans le code de l'environnement ont généralisé la règle d’un volume de rétention au moins égal à 50 % de la capacité totale de stockage, sans toutefois être inférieur à la capacité du plus gros récipient.

  • L'exploitant est responsable de l'utilisation adaptée.
  • Entretien / Maintenance :
  • Le bac de rétention doit rester libre d'eau et de salissures.
  • Les dégâts en surface doivent être élimés rapidement (corrosion).
  • Contrôles réguliers (au moins 1 x par semaine)
  • L'état du bac de rétention (caillebotis) doit être contrôlé tous les deux ans.
  • Le résultat de ce contrôle doit faire l'objet d'un protocole, qui doit être présenté au syndicat des eaux compétent sur demande.

 

 

Et que faire si...

Guide de stockage DENIOS

Assurez-vous que vos différents produits puissent être stockés ensembles. DENIOS met un tableau à dispositions sur les différentes compatibilités de produits chimiques.

Le bac de rétention doit être contrôlé visuellement au moins 1 x par semaine. Eliminez le produit dangereux en utilisant des absorbants adaptés. 

Choisissez un absorbant adapté à l'absorption de votre produit. Assurez-vous que la forme de l'absorbant convient à la fuite. Les absorbants sont disponibles dans les versions : pour hydrocarbures (Huile), pour produits non agressifs (Universel) et pour produits agressifs (Spécial). Pour trouver votre absorbant, consultez le guide d'achats absorbants !

Consultez les certifications de test des fabricants et leur garantie. Si vous constatez des signes de corrosion, le bac de rétention doit être détruit selon la législation. Pour contrôler l'étanchéité du bac de rétention, vous pouvez tout simplement le remplir d'eau. 

Un grand nombre de bacs de rétention sont équipés de pieds ou fourreaux. Ainsi, vous pouvez le transporter à vide par transpalette ou chariot élévateur du point A au point B. Différents modèles existent en version mobile, avec roulettes. Si vous devez transporter un bac au sol, placez le sur une palette. Dans tous les cas, il faut vider le bac de rétention avant le transport pour éviter des fuites. Si vous devez transporter vos bacs sur des routes publiques et non à l'intérieur de votre entreprise, renseignez-vous des exigences législatives concernant le transport de produits dangereux.

Les bacs de rétention en plastique conviennent pour installation à l'intérieur ou à l'extérieur, mais pas en zone ATEX. Lors d'une installation à l'extérieur le bac doit être protégé contre la pluie.


Trouvez le bac de rétention adapté

Guide d'achat pour les bacs de rétention
Commencer

Il faut bien choisir la matière de son bac de rétention en acier, en inox ou en plastique : le choix de la matière en fonction du liquide stocké est essentiel à la résistance du bac de sécurité.

Vous souhaitez être guidé dans le choix des produits ? Utilisez notre guide d’achat « bac de rétention » pour trouver le bac adapté à votre besoin ou contactez nos conseillers par téléphone pour demander conseil. Nous sommes à votre disposition.