Guide protection coupe-feu

Les bases de la protection incendie

Les produits et liquides stockés hautement inflammables sont soumis à des normes de sécurité particulièrement strictes. Les législateurs exigent le respect de ces réglementations en matière de protection incendie afin de protéger les personnes et l'environnement. Par conséquent, vous devez vous informer très tôt des différentes exigences et définir les mesures permettant de prévenir au mieux les risques d’incendie. Traitez-vous pour la première fois le sujet du stockage de substances dangereuses et de la protection contre le feu ? Nous sommes heureux de vous accompagner dans votre démarche. Dans ce guide pratique, vous apprendrez à prendre en compte les aspects de sécurité incendie dans votre évaluation des risques et à identifier les réglementations et normes nationales et internationales en vigueur.
Pour en savoir plus sur les solutions coupe-feu de DENIOS, consultez la page suivante


Protection incendie : définition et termes importants

On entend par protection contre les incendies toutes les mesures qui empêchent l’émergence et la propagation d’un incendie (= feu et fumée) (protection préventive contre les incendies), le sauvetage des êtres humains et des animaux ainsi que l’extinction efficace des incendies (protection contre le feu). Lors de la création d'un local, conteneur ou bungalow pour substances dangereuses, la protection préventive contre les incendies doit être prise en compte afin de minimiser les sources d'incendie dus aux substances stockées ou de préparer des mesures pour une lutte efficace contre le feu en cas d'urgence. Cette protection est divisée en mesures structurelles, techniques et organisationnelles :


Protection structurelle contre le feu, ex.

  • Division en sections de feu*
  • Exigences relatives aux matériaux et composants de construction
  • Durée de la résistance au feu
  • Distances de sécurité
*Un compartiment coupe-feu est une zone qui est prévu pour brûler en cas d'incendie mais qui ne doit permettre aucune propagation du feu sur d’autres compartiments coupe-feu.
Protection technique des installations, ex.

  • Systèmes d'alarme incendie
  • Système d'extinction automatique
  • Approvisionnement en eau pour lutter contre le feu
  • Systèmes d'évacuation des fumées et de la chaleur
Protection organisationnelle contre le feu, ex.

  • Plans d'alarme
  • Règlement sur la sécurité incendie
  • Plans d'évacuation et de secours
  • Marquage au sol et signalétique
  • Effectuer des exercices


Mais une chose à la fois ! Afin de définir et de mettre en œuvre des mesures adaptées de protection contre les incendies, vous devez tout d'abord connaître les dangers auxquels vous êtes exposé dans votre entreprise. Existe-t-il un risque d'incendie dû à des substances dangereuses dans l'entreprise ? Si oui, à quel niveau doit-il être classé ? Tout cela devrait être déterminé dans votre évaluation des risques.


Un risque d'incendie ? Comment évaluer ce risque !

Différentes institutions françaises comme la DREAL, les préfectures ou les assureurs demandent aux entreprises de garantir une protection coupe-feu lorsque des produits inflammables sont utilisés afin de protéger les utilisateurs et l’environnement.

La norme européenne 13501-2 est appliquée depuis 2004. Elle encadre en Europe le classement des équipements soumis au feu. Elle demande une validation de la stabilité au feu (SF), l’effet pare flamme (PF) et la protection coupe-feu (CF).
L’arrêté du 22 mars 2004 fixe les méthodes et les conditions d’évaluation des performances de résistance au feu.

La prise en compte du risque incendie s'inscrit dans la démarche globale de la prévention des risques aboutissant notamment à la rédaction du document unique. En France, le document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP) permet de transcrire les résultats de la démarche de prévention des risques professionnels pour les travailleurs d’une structure et de la pérenniser. Il a été crée en application des articles L4121-2 et L4121-3 du Code du travail.

Sommaire Protection coupe-feu

 

1  Recueillir des informations

L'évaluation du risque d'incendie doit être réalisée par une personne compétente. Tous les facteurs pertinents pour l’émergence, la propagation et l’impact d’un incendie doivent être pris en compte. Les dangers pour les employés ou autres personnes résultent notamment de la fumée, d'autres produits toxiques (résultant d'incendies), de la chaleur et de la défaillance de composants. Pour un bon aperçu, posez-vous les questions suivantes :

Sur les substances dangereuses présentes dans votre entreprise
Des activités sont-elles menées avec des substances combustibles ou oxydantes ? Ou des substances inflammables ou oxydantes peuvent-elles être générées ou libérées pendant ces activités ?
Existe-t-il une possibilité de substitution de substances dangereuses ou de modification du processus de traitement, ce qui minimiserait les risques ?
À quels endroits, en quelles quantités et dans quel état se trouvent les substances dangereuses inflammables ou oxydantes ?
Quelles sont les propriétés des substances dangereuses, quel est le risque d’incendie et quels autres produits pourraient être impactés suite à l'incendie des premières ?

Notre conseil : consultez les fiches de données de sécurité. Celles-ci contiennent des informations importantes du fournisseur en matière de sécurité concernant les substances respectives. Lors de l'évaluation, il faut prendre en compte le fait que les paramètres de test peuvent différer en fonction de la méthode de test.
Quelles sont les propriétés physico-chimiques et les paramètres de sécurité des substances inflammables ?

ex. pour les solides / poussières : température minimale d'inflammation d'une couche de poussière (température de combustion lente), point de combustion, température d'auto-inflammation, point de combustion, température d'inflammation
ex. pour les liquides : point d'éclair, point d'inflammation, température d'inflammation
ex. pour les gaz : inflammabilité, limites d'explosion, énergie minimale d'inflammation, vitesse de combustion


Sur les conditions opérationnelles et locales
Quelle est l'influence des équipements, machines ou installations ainsi que de leur fonctionnement ?
Comment les conditions structurelles, locales et opérationnelles ainsi que les conditions de travail, l'organisation et l'environnement affectent-ils le risque d'incendie ?
Y a-t-il des interactions possibles ?
Comment évaluer le risque d’incendie en tenant compte de diverses conditions de fonctionnement ?

Celles-ci comprennent : l’utilisation normale, la mise en service et le déclassement d’équipements ou d’équipements de travail, les pannes, une mauvaise utilisation prévisible.
Existe-t-il des conditions d’exploitation nécessitant des mesures distinctes ?
Quelles personnes sont attendues sur place et en quel nombre ?
Est-ce que des conditions de travail spéciales (par exemple, des issues de secours longues ou gênantes ou des échafaudages) doivent être prises en compte ?
À quelle vitesse les pompiers peuvent-ils être sur place et de quel équipement disposent-t-ils ?
Comment évaluer les conditions physiques annexes ?

ex. température, flux d'air, humidité, volume de la pièce, surface de la pièce, hauteur de la pièce


Sur les sources d'inflammation possibles
Travaillez-vous avec une flamme nue ou à des températures élevées ?
Des sources d'inflammation peuvent-elles être générées par des conditions de fonctionnement inappropriées ?
Y a t-il des effets d’énergie électrique, mécanique, chimique et / ou thermique ?
Quelle est la puissance des sources d'inflammation ?


Sur les obligations officielles et autres exigences
Quelles sont les exigences de la réglementation concernant la construction en matière de protection anti-incendie préventive et défensive ?
Les exigences sont-elles déjà connues dans les rapports précédents ?

ex. à partir des rapports de sécurité incendie, des concepts de protection incendie selon le permis de construire, des évaluations des risques, des rapports de sécurité, etc.


 

2  Déterminer le niveau de risque d'incendie

La nécessité de prendre des mesures spéciales de protection coupe-feu dépend en grande partie du niveau de risque d'incendie. On distingue entre le risque d’incendie normal, le risque accru et le risque élevé. En cas de risque normal d'incendie, des mesures de protection spéciales peuvent être supprimées. Il n'est pas non plus nécessaire de disposer d'une documentation détaillée. Tout ce qui dépasse un risque d'incendie normal déclenche des mesures de protection spéciales. Elles dépendent de la manière dont les substances dangereuses sont stockées ou utilisées sur le lieu de travail.

Un risque d'incendie normal correspond à un "risque faible". Le risque d'incendie dans un bureau est souvent utilisé comme valeur de référence.

Un risque d’incendie normal existe si

  • des substances dangereuses inflammables ou oxydantes ne sont présentes qu'en petites quantités
  • la probabilité d'un incendie, son taux de propagation et le risque associé pour les travailleurs et les autres personnes sont comparativement faibles, comme par exemple dans un bureau.
 

Un risque d'incendie élevé est par exemple à prévoir dans les entrepôts de substances dangereuses inflammables ou oxydantes ou dans les activités impliquant des substances dangereuses oxydantes, hautement inflammables, extrêmement inflammables ou spontanément inflammables dans des espaces clos.

Il y a un risque élevé d'incendie si

  • des substances dangereuses inflammables ou oxydantes ne sont pas présentes seulement en petite quantité,
  • il y a une forte probabilité qu'un incendie se déclare
  • et si une propagation du feu rapide et incontrôlable ou un dégagement important de fumée ou de chaleur est prévu.
Un risque d'incendie accru se produit lorsqu'un critère de risque normal d'incendie n'est pas satisfait ou quelques critères de risque élevé d'incendie sont remplis.

 

 

3  Etablir des mesures de protection

Si lors de la évaluation des risques, un risque normal est constaté, aucune mesure supplémentaire est nécessaire. Il est supposé que la protection des travailleurs et des autres personnes est assurée par les exigences regroupées dans le code de travail, de la sécurité du travail et de la construction. Toutefois, si temporairement des activités présentant un risque élevé d'incendie sont exécutées dans des zones de risque d'incendie normal, les mesures de protection doivent être spécifiées.

En cas de risque d'incendie accru ou élevé, des mesures allant au-delà du "cas normal" et des obligations de base générales doivent être appliquées. Il faut d'abord examiner si l'utilisation de substances inflammables ou oxydantes peut être empêchée ou minimisée. Si le remplacement n'est pas possible, le risque d'incendie doit être limité par des mesures de protection appropriées, de manière à garantir la protection des employés et des autres personnes. Les mesures devraient avoir les objectifs suivants :

WFP - bungalow de protection coupe-feu 120 minutes

  • Évitez les quantités ou les concentrations de substances dangereuses qui pourraient provoquer un incendie ou une explosion
  • Évitez les sources d'inflammation ou autres conditions pouvant causer des incendies ou des explosions
  • Réduire autant que possible les effets des incendies ou des explosions sur la santé et la sécurité des travailleurs et des autres personnes

Par exemple, lors de la planification d’un local pour produits dangereux, prenez en compte les aspects suivants (remarque : les mesures mentionnées en cas de risque d'incendie accru ou élevé se renforcent en partie. Les mesures présentant un risque élevé d'incendie peuvent remplacer les mesures présentant un risque accru) :

 

Risque d'incendie accru
- en plus des obligations de base -
Risque d'incendie élevé 
- en plus des obligations de base -
Protection incendie structurelle Séparation spatiale grâce à des distances de sécurité et de protection

Séparation par des constructions garantissant la sécurité incendie suffisante

Si nécessaire, augmentation de la stabilité grâce à une résistance au feu adéquate

Utilisation d'un emballage étanche avec une résistance accrue (par exemple, un emballage pour produits dangereux)
Répartition des substances dangereuses dans des zones séparées et résistantes au feu

Conception de protections physiques entourant la zone de danger

Utilisation de systèmes à double paroi

Augmentation de la stabilité grâce à une résistance au feu adéquate

Mise à disposition de zones de captage, de systèmes de rétention, de drainage dans une zone sûre
Protection technique des installations Eviter les sources d'inflammation

Utilisation de dispositifs de mesure, de commande et de réglage, par ex. surveillance de la température, arrêt automatique

Protection raisonnable contre la foudre et les surtensions (intérieure, extérieure)

Détection incendie adaptée

Systèmes d'extraction de fumée et de chaleur

Dispositif de désenfumage, formation de compartiments de fumée

Si nécessaire, prévoir des agents d'extinction spéciaux

Surveillance vidéo pour la détection précoce des incendies
Eviter l'entrée de sources d'inflammation à l'intérieur des installations par des mesures techniques

Rendre inerte, réduire l'oxygène

Système d'alarme incendie complet ou associé à un objet (BMA) avec système de fonctionnement d'urgence et alerte des employés ou des pompiers

Alerte (via des équipements techniques tels que l'alarme visuelle et sonore, etc.)

Augmentation de la stabilité par le refroidissement, les systèmes de sprinkler

Systèmes d'extinction

Détection des fuites
Protection organisationnelle contre le feu Eviter les sources d'inflammation

Utilisation d'équipements de protection individuelle pour éviter les sources d'inflammation

Respecter les exigences au matériel par ex. IP

Marquage avec symbole d'avertissement W 001 "Matières inflammables"

Interdiction du feu et de la lumière ouverte, interdiction de fumer

Application des procédures d'approbation de travail (par exemple, travail à la flamme nue, travail à l'oxygène pur)

Interdiction de travailler seul

Assurer une supervision adéquate

Contrôle pour la détection précoce des incendies par des tournées ou la présence de personnel

Protection organisationnelle contre l'incendie et pour les mesures d'extinction

Former un nombre accru d'employés à la lutte contre les incendies

Des voies d'évacuation plus courtes, des issues de secours supplémentaires, voie d'évacuation supplémentaire

Exercices d'évacuation

Définition des points de collecte
Contrôle d'accès

Mesures opérationnelles de lutte contre les incendies (p.ex. pompiers de l'entreprise ou de l'usine)

Mise en place de personnes chargées de l'organisation de l'évacuation du bâtiment

Fourniture équipement spécial, par ex. masques, mâts d'articulation, protection respiratoire avec durée prolongée

Création de zones de protection (par exemple conteneurs de secours)

 

 

4  Vérifier l'efficacité des mesures de protection

Dans le cadre de l'évaluation des risques, il faut également vérifier l'efficacité des mesures de protection. Comme cela est difficile en pratique avant qu'un incendie ne se produise, une évaluation théorique doit être utilisée. Les mesures de protection retenues doivent être examinées pour voir si elles peuvent individuellement ou en combinaison mener au succès souhaité - mais également pour étudier les interactions négatives possibles. En cas de changements de procédures ou d'autres changements pertinents, l'évaluation des risques doit être mise à jour et, si nécessaire, les mesures de protection contre l'incendie doivent être ajustées. Les mesures techniques de protection doivent également être soumises à des tests fonctionnels réguliers. Le document unique doit être mis à jour au minimum une fois par an et lors de tout changement de situation. Il doit également être revu après chaque accident du travail. Les résultats de l'évaluation des risques et des tests fonctionnels réguliers doivent être documentés sous une forme appropriée. L'Institut National de Recherche et de Sécurité propose un résumé des dispositions à prendre pour une prévention des incendies sur les lieux de travail. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site de l'INRS.


Produits dangereux et protection contre l'incendie - Les exigences légales

En particulier en ce qui concerne la protection contre l'incendie lors du stockage de produits dangereux, il convient de prendre en compte les risques particuliers que présentent ces substances. Outre l’évaluation des risques individuels, les entreprises peuvent également obtenir des informations spécifiques sur les mesures de protection contre les incendies dans divers règlements traitant du stockage et de la manipulation en toute sécurité des substances dangereuses.

Logo ATEX

ATTENTION : Il est essentiel de respecter les exigences légales en matière de protection contre les explosions !

L'employeur doit déterminer et évaluer le risque d'explosion pour ses employés et établir les mesures de protection nécessaires. À cette fin, un document de protection contre les explosions doit être préparé dans lequel il effectue également le zonage et enregistre les mesures de protection contre les explosions requises. Selon la zone, diverses précautions de sécurité doivent être prises pour éviter les explosions, par exemple : l'utilisation d'équipements ou de composants certifiés ATEX.


Normes et classifications européennes

Au cours de l'harmonisation progressive des normes en Europe, un système de classification largement uniforme pour la protection contre l'incendie a été mis en place et progressivement ancré dans la législation nationale de certains États membres. Ceci est basé sur les normes européennes EN 13501-1 et -2. Il s'agit de la classification du comportement au feu des produits de construction et de la durée de la résistance au feu. Les exigences essentielles sont la capacité de charge de la construction ainsi que la propagation du feu. Celles-ci sont réputées satisfaites par la démonstration de la résistance au feu des composants porteurs et / ou encombrants sur une certaine période. Ceci est prouvé par des tests au feu. Après avoir réussi le test de résistance au feu, le système global obtient la classification REI tt, par ex. REI 120 :

Résistance

La capacité de résister à une exposition au feu dans des conditions mécaniques spécifiées sans perte de stabilité.

Étanchéité

La capacité d'un composant ayant une fonction de cloisonnement à résister à la pénétration du feu du côté non enflammé.

Isolation

La capacité d'empêcher le transfert de chaleur lors d'une exposition unilatérale au feu dans la mesure où aucune surface ou matériau n'est enflammé du côté non enflammé (ΔT <180 K).

120 = Durée en minutes

Le temps pendant lequel tous les critères (R, E et I) sont remplis.

Le système européen est structuré de manière très détaillée, avec des temps de classification possibles de 15, 20, 30, 45, 60, 90, 120, 180 et 240 minutes. Toutefois, les locaux coupe-feu, conteneurs et bungalows avec un résistance aux feu utilisent généralement les classifications REI 30, 60, 90 et 120, qui découlent des normes précédentes. De même, les portes coupe-feu sont classées EI 30 à EI 120.

REI 30 / EI 30
ignifuge

REI 60 / EI 60
hautement ignifuge

REI 90 / EI 90
résistant au feu

REI 120 / EI 120
très résistant au feu



Quel que soit le système de classification uniforme utilisé à l'échelle européenne, les réglementations et législations nationales imposent parfois des durées de classification différentes. Alors qu'en Allemagne, en Autriche et en Suisse, par exemple, une classification selon F 90 / REI 90 est considérée comme l'état de l'art, dans d'autres pays européens, REI 120 est décisif. Il s'agit actuellement de la France, de l'Espagne, de l'Italie et de la Pologne. Pour nos entrepôts de protection incendie DENIOS, nous faisons vérifier les temps de classification requis par des institutions indépendantes et confirmés par des agréments officiels ou des rapports de classification officiels.

Classification coupe-feu mondiale

Important : Outre la résistance au feu, d'autres exigences internationales et particularités locales doivent également être prises en compte. Par exemple, dans le domaine de la protection de l'eau, demandant des spécifications différentes pour le volume du bac de rétention au sol. Nous serons heureux de vous conseiller.


Les informations techniques de cette page ont été préparées avec soin et au mieux de nos connaissances et de notre conviction. Néanmoins, DENIOS ne peut assumer aucune garantie ni responsabilité que ce soit, contractuelle, délictuelle ou autre, pour son actualité, son exhaustivité et son exactitude ni vis-à-vis du destinataire de ce magazine ni de tiers. L'utilisation d'informations et de contenus à des fins personnelles ou autres est à vos risques et périls. Dans tous les cas, observez la législation locale et en vigueur.


Les solutions DENIOS pour le stockage coupe-feu

Protection coupe-feu DENIOS

Vous remarquerez : quiconque doit stocker des substances dangereuses et tenir compte des risques d’incendie, le fait avec de nombreuses règles et réglementations. Non seulement la réglementation de la construction doit être respectée, mais les exigences spécifiques imposées par le législateur en matière de stockage sécurisé des substances dangereuses jouent également un rôle. Enfin et surtout, il s’agit de la sécurité des personnes et de la protection des valeurs de l’entreprise. Il est bon d'avoir un partenaire à vos côtés qui a des années d'expérience dans ce domaine.

Nous vous proposons des produits spécialement adaptés à vos besoins, notamment des conteneurs et bungalows coupe-feu, et qui, grâce à la construction à double châssis, offrent une protection incendie fiable à l'intérieur et à l'extérieur. En conséquence, la résistance au feu est de 120 minutes au niveau international - testée et certifiée entièrement. Et parce que la protection contre les incendies est un sujet global, notre grande équipe d’experts assure un service complet dans la qualité habituelle de DENIOS. Voici la protection coupe-feu DENIOS : certifiée. sur-mesure. imbattable.


Les bungalows et conteneurs de stockage DENIOS : testés et certifiés pour votre sécurité

Découvrez dans cette vidéo l'ensemble des processus de tests de nos conteneurs et bungalows coupe-feu :

  • Simulation des charges de vent
  • Simulation du transport approfondie
  • Simulation d'incendie théorique et réelle
  • Contrôle de qualité pour chaque produit