Éviter efficacement les explosions : votre introduction à la protection ATEX

Éviter efficacement les explosions : votre introduction à la protection ATEX

La protection contre les explosions peut rapidement devenir un problème dans toutes les industries car de nombreuses substances dangereuses qui sont manipulées quotidiennement présentent un potentiel de risque correspondant. Il s'agit de liquides à vapeurs inflammables tels que des peintures ou des solvants, mais aussi de poussières inflammables qui sont projetées en tourbillons. Qu'il s'agisse de transformation, de transport ou de stockage, les bonnes mesures doivent être prises pour protéger les employés et l'usine. Vous trouverez ci-dessous tout ce que vous devez savoir pour commencer à vous occuper de la protection ATEX (ATmosphère EXplosive): interview de notre expert, infographies, produits essentiels pour la sécurité dans les zones dangereuses.



Interview de notre expert DENIOS sur la protection contre les explosions

Quelles sont les erreurs fréquentes dans le domaine de la protection ATEX ? Quelles sont les lignes directrices et les obligations des exploitants à prendre en compte ? Et a quoi faut-il faire attention lors de la classification des zones ATEX ? Bastian Bröhenhorst est un expert de DENIOS en matière de protection contre les explosions et répond à vos questions et à d'autres questions fréquemment posées lors d'une interview.

Quelles sont les incertitudes dans le domaine de la protection ATEX ?

Un point très important de la protection contre les explosions est de faire disparaître la peur des gens. Il ne s'agit pas de petits accidents industriels normaux comme une coupure au couteau. Au moment où une explosion se produit, les conséquences possibles sont déjà dévastatrices et peuvent être mortelles. C'est pourquoi les gens s'inquiètent souvent de ne pas s'occuper activement de la question. On déplace le sujet de la protection contre les explosions de l'un à l'autre et personne ne veut l'examiner de près. Cela entraîne à son tour des risques élevés. Il existe suffisamment de directives, d'assistance et d'experts pour vous guider en toute sécurité à travers ce problème.

Comment est provoquée une explosion ?

Une explosion se produit lorsque trois composants sont présents : un comburant (par exemple, l'oxygène), une substance combustible (par exemple de l'essence) et une source d'inflammation (par exemple une étincelle). Lorsqu'une étincelle se produit et frappe un mélange d'oxygène et de matières inflammables, par exemple du gaz ou des poussières), une explosion se produit. Le rapport de mélange entre l'oxygène et les matières inflammables est très important. S'il y a trop d'oxygène et très peu de substance inflammable, il n'y aura pas d'explosion car la concentration de la substance inflammable est beaucoup trop faible. A l'inverse, si l'air est complètement saturé par la matière combustible et qu'il n'y a pas d'oxygène, il n'y aura pas d'explosion. Ce sont la limite inférieure et la limite supérieure d'explosivité. Le rapport de mélange peut également être utilisé pour éviter une explosion. Cela signifie qu'il y a soit beaucoup d'oxygène, soit une sursaturation du matériau inflammable.

Triangle de feu

Quelles sont les directives ATEX à prendre en compte ?

Commençons par notre direction, c'est-à-dire celle du fabricant et du distributeur : une base importante est ici la directive ATEX 2014/34/UE sur les produits, qui a été harmonisée dans l'Union européenne. Cette directive sur les produits ATEX indique comment les produits doivent être conçus et développés pour pouvoir être utilisés dans des zones dangereuses. Dans le domaine du développement en particulier, le sujet ATEX est profondément ancré dans nos processus, dès les premières ébauches. Même lorsque nous rédigeons le cahier des charges, nous discutons avec notre chef de produit et notre service commercial et demandons si le nouveau produit doit être conçu pour les zones dangereuses. À ce moment-là, nos concepteurs savent exactement ce qu'ils font et ce à quoi ils doivent prêter attention dans la réalisation des produits. Plus important encore, une analyse des sources d'inflammation est également effectuée au cours de ce processus. Si vous procédez de manière structurée, vous pouvez être sûr qu'aucune étincelle ne sera générée par le produit.

Intéressons-nous maintenant à la législation du côté du client. Ici, il y a la directive d'exploitation ATEX 1999/92/CE. L'exploitant est avant tout responsable de la création d'un document de protection contre les explosions, c'est-à-dire, entre autres, qu'il doit procéder à une évaluation des risques. Il doit vérifier où le produit est utilisé, ce qui peut s'y passer, qui est dans ce domaine et quel est le niveau de formation de ces personnes. L'exploitant crée donc le document de protection contre les explosions, il procède à une évaluation des risques et, ce qui est particulièrement important, il envisage un concept de protection basé sur celui-ci. Que peut-il faire pour que les employés et les utilisateurs soient protégés contre les explosions ? Cela doit également être indiqué dans le document sur la protection contre les explosions.

Quelles mesures peuvent être prises pour la protection contre les explosions ?

Il y a trois étapes à suivre :

La première étape consiste à s'assurer qu'aucune atmosphère explosive n'est présente. En d'autres termes, il faut influencer le rapport de mélange entre l'oxygène et le carburant de manière à ce qu'aucune explosion ne puisse se produire. Mais il faut aussi dire que cette première étape est aussi la plus difficile. Si je stocke des substances dangereuses, je les stocke parce que j'en ai besoin. Une atmosphère potentiellement explosive est alors automatiquement créée. Cela signifie qu'il est peut-être encore possible de modifier le rapport de mélange. Nous le faisons dans nos conteneurs de stockage, par exemple en installant une ventilation technique.

L'étape suivante consisterait à prévenir une source d'inflammation efficace. Cela signifie que si une atmosphère explosive existe mais qu'il n'y a pas de source d'inflammation, rien ne peut se produire pour le moment.

Si cela ne fonctionne pas, la troisième étape serait de limiter l'explosion à un niveau inoffensif. C'est déjà très spécifique et tout le monde ne pourra probablement pas en faire usage immédiatement. La question de l'allégement de la pression en est un exemple. Vous avez un système qui contient une atmosphère potentiellement explosive. Donc, quelque chose pourrait s'y produire à un moment donné. Nous utilisons ensuite des clapets de surpression pour nous assurer que la pression d'une explosion est réduite dans un sens. Ces clapets de surpression sont installés sur les toits des systèmes de stockage où, en règle générale, personne ne peut se blesser. Inversement, si ces amortisseurs de pression n'existaient pas, le maillon le plus faible serait peut-être la porte. Si la porte est ouverte par une explosion, les personnes qui s'y trouvent sont extrêmement en danger. L'installation d'un clapet de surpression dans la zone du toit peut donc être une mesure importante.

Il faut donc réfléchir aux moyens possibles et utiles. Pour résumer les trois points : d'abord, essayez d'empêcher la formation d'atmosphères explosives. Deuxièmement, on essaie d'éviter les sources d'inflammation efficaces. Et troisièmement, si ces deux premiers points ne peuvent vraiment pas être évités, on essaie de réduire ou de limiter l'explosion à un niveau inoffensif.

Sebastian Bröhenhorst
Zones ATEX

Que faut-il savoir sur la classification des zones ATEX

Le terme de classification des zones joue un rôle important dans la zone ATEX. La classification des zones signifie que la zone dans laquelle des atmosphères explosives peuvent se produire est évaluée et classée. Les zones ATEX sont divisées en trois classes pour les explosions de gaz ou vapeurs, et trois autres classes pour les risques d'explosion de poussières. Elles sont réparties comme suit :

  • la zone 0, ou zone 20 pour les poussières, est située directement dans la zone de la substance dangereuse où règne une atmosphère explosive ;
  • la zone 1 pour les gaz, 21 pour les poussières, est située dans les environs (atmosphère potentiellement explosive) ;
  • la zone 2 (22 pour les explosions de poussières) est située un peu plus loin, où on peut supposer qu'il n'y a pas d'atmosphère potentiellement explosive.

En outre, l'aspect temporel doit également être pris en compte. Prenons l'exemple d'un fût rempli d'une certaine quantité de liquide et au-dessus duquel une atmosphère explosive a été créée. La zone 0 serait directement dans le fût au-dessus du liquide. On parle du fait que l'atmosphère explosive y règne souvent ou en permanence.  Dans le cas de la zone 1, la zone un peu plus faible, il arrive qu'une atmosphère explosive prévaut pendant le fonctionnement normal. Je dis délibérément fonctionnement normal parce qu'il peut aussi y avoir des incidents qui doivent être considérés séparément par l'opérateur. Dans le cas de la zone 2, il est vrai que l'atmosphère explosive en fonctionnement normal ne se produit normalement que rarement et pour une courte durée.

De quoi devez-vous tenir compte lorsque vous achetez des produits pour zone ATEX ?

Dans ce contexte, la question de l'étiquetage est très importante. Il y a bien trois zones ATEX, mais pourquoi les classer ? Très clairement, car les produits ne sont pas toujours conçus pour la zone ATEX la plus élevée. Les utilisateurs pensent souvent que les produits peuvent être utilisés en zone ATEX que s'ils portent un marquage. Ce n'est pas le cas. Tous les produits ne sont pas forcément marqués. Seuls les produits qui relèvent de la directive ATEX sont soumis au marquage. Cela s'applique, entre autres, si les produits ont une source d'inflammation potentielle qui peut devenir une source d'inflammation dangereuse. Si le produit ne possède pas cette source d'inflammation, rien ne peut se produire s'il est utilisé dans une zone ATEX. Par conséquent, le produit n'a pas besoin, dans ce cas, d'être marqué.

Le point qui dérange constamment les utilisateurs est lorsqu'un produit n'a pas d'étiquette. Un produit sans marquage n'est pas du tout adapté aux zones ATEX ou n'a pas besoin d'être marqué du tout puisqu'il ne peut pas enflammer une atmosphère explosive ou n'est pas couvert par la directive ATEX. Ce n'est que lorsqu'un produit doté d'une source d'inflammation potentiellement efficace est conçu pour être utilisé en zone ATEX qu'il doit porter un marquage qui décrit exactement dans quelle zone ATEX il peut être utilisé. C'est pourquoi l'échange d'informations ou la communication entre la personne qui met le produit sur le marché et l'opérateur est très important. L'opérateur sait exactement où il veut utiliser un produit et nous, en tant que fabricant, pouvons le conseiller en conséquence quant aux produits qui conviennent à son application.


Les produits indispensables en zone ATEX

Chez DENIOS, vous trouverez une gamme de produits couvrant tous les aspects de la protection contre les explosions. Cela comprend près de 2.000 articles destinés à être utilisés en zone ATEX, ce qui vous permet de couvrir les 3 niveaux de mesures de protection contre les explosions. Il s'agit, par exemple, de solutions pour détecter les polluants afin d'éviter la formation d'atmosphères explosives, mais aussi des produits antidéflagrants qui évitent les sources d'inflammation efficaces dans votre zone ATEX. Si, selon votre évaluation ATEX, une atmosphère explosive ne peut être évitée ou les sources d'inflammation complètement écartées, nous équipons votre conteneurs de stockage de clapets de surpression qui limitent les explosions à un niveau inoffensif. Notre équipe d'experts se fera un plaisir de vous conseiller sur la solution qui vous convient le mieux.

Nous vous conseillons !

 

 

Protection ATEX pour vos conteneurs et bungalows de stockage

Les modules nécessaires pour l'équipement de sécurité de votre conteneur ou bungalow de stockage sont basés sur vos exigences opérationnelles, juridiques et d'assurance. Grâce à votre évaluation des risques ATEX et à l'analyse des besoins basée sur vos exigences spécifiques, nous travaillerons avec vous pour déterminer l'équipement de sécurité antidéflagrant optimal. Si, selon votre évaluation des risques, il y a une zone ATEX, nous vous proposons des équipements adaptés pour votre système de stockage.

Par exemple, des dispositifs de mise à la terre sont disponibles en option pour l'égalisation des potentiels. Il s'agit notamment de câbles de mise à la terre pour l'intérieur du conteneur ou du bungalow de stockage, ainsi que de pinces de mise à la terre pour le raccordement externe par le client. Pour une sécurité active en cas d'explosion, des surfaces de décharge de pression peuvent être installées dans la zone du toit. L'égalisation contrôlée de la pression permet d'éviter les mauvais scénarios tels que la destruction de la pièce, le danger pour les employés de la rupture des portes ou la libération incontrôlée d'énergie. Une fois que l'onde de pression est réduite, le dispositif de décompression se ferme automatiquement et scelle le conteneur. Les propriétés de protection contre l'incendie sont conservées. Contactez-nous pour plus d'informations!

Bungalow de stockage DENIOS

Outils sans étincelles

Les étincelles peuvent être provoquées par l'utilisation d'outils en acier disponibles dans le commerce, par exemple en frappant l'outil ou en le faisant tomber au sol. Les outils sans étincelles pour zones ATEX sont fabriqués dans des alliages spéciaux à base de cuivre et sont plus souples que les outils conventionnels, ce qui minimise le risque d'étincelles. Ils sont certifiés pour une utilisation dans des zones où les étincelles présentent un risque d'explosion. Il est important de savoir que l'utilisation d'outils ne produisant pas d'étincelles ne doit pas être la seule mesure de protection dans les zones où il existe un risque d'incendie ou d'explosion. Veuillez respecter les règlements de l'association d'assurance responsabilité civile de votre employeur.

Boîte de clés à cliquet et douilles ATEX
Pompe électrique en zone ATEX

Pompes et mélangeurs pour zones ATEX

Pour pomper ou mélanger des liquides à vapeurs inflammables, les pompes électriques et les mélangeurs doivent répondre aux exigences de la directive ATEX. Les moteurs sont conçus de manière à ce que l'équipement puisse être utilisé en toute sécurité. Les composants non électriques sont conçus de manière à ce que même les surfaces chaudes doivent être évitées, par risque de devenir sources d'inflammation. Pour la décharge d'électricité statique, nos pompes électriques pour zones dangereuses sont fournies avec un câble de liaison équipotentielle (mise à la terre). Nos pompes manuelles pour zone ATEX sont testées par DEKRA et peuvent être mises à la terre avec des câbles de mise à la terre ou des kits antistatiques disponibles séparément.

Lever et transporter des fûts

Éviter les sources d'inflammation pendant le levage et le transport

Les sources d'inflammation peuvent se produire non seulement lors de l'utilisation d'appareils électriques. Lorsque l'on déplace des fûts mécaniquement, des étincelles peuvent être générées par friction. La charge statique doit également être exclue comme source d'inflammation dans les zones ATEX. Des produits tels que le chariot pour fûts Secu Comfort ou le lève-fûts Secu Ex sont donc conçus pour être des systèmes dissipatifs, de sorte qu'ils n'ont pas besoin d'être mis à la terre par une liaison équipotentielle directement connectée.

Mise à la terre

Systèmes de mise à la terre

Lors du remplissage ou du transport de substances inflammables, il convient de noter que des charges dangereuses peuvent être générées par le seul écoulement du liquide. Le danger de charge statique augmente avec le débit ou la vitesse de déversement du milieu. C'est le cas, par exemple, lorsque l'on remplit une cuve en la versant. À l'aide de câbles de mise à la terre, les utilisateurs évitent les risques d'explosion dus à la charge électrostatique.

SpillGuard

Détection de liquides inflammables grâce au système d'alerte de fuite de liquides dangereux

Si des liquides inflammables s'échappent, une atmosphère explosive peut rapidement se développer. Pour être sûr d'être averti immédiatement en cas d'urgence, nous vous recommandons d'utiliser le système d'alerte de fuite dangereuse SpillGuard® dans le bac de rétention : pendant au moins 24 heures, celui-ci déclenche un signal sonore et visuel en cas de fuite.

Signalisation des zones ATEX

Les marquages au sol jouent un rôle important pour la sécurité dans les zones dangereuses. En effet, grâce aux marquages autocollants, les zones ATEX peuvent également être divisées visuellement et rendre les zones dangereuses visibles pour les employés. Nos marquages au sol pour les zones ATEX sont disponibles en option avec une inscription neutre "Zone ATEX" ou imprimés avec des informations spécifiques (par exemple "Zone ATEX 22").

Nous proposons également une vaste gamme de panneaux de signalisation pour les zones dangereuses. Cela permet aux employés de voir en un coup d'œil dans quelles zones de travail il y a un risque d'explosion et où ils doivent faire preuve d'une prudence particulière.

Signalisation

Eclairage en zone ATEX

Un éclairage adéquat est essentiel sur le lieu de travail et a de nombreux effets sur l'employé. Mais l'éclairage d'une zone de travail peut aussi être une source d'inflammation efficace qui peut enflammer une atmosphère explosive environnante. C'est pourquoi des exigences particulières s'appliquent également à l'utilisation d'agents d'éclairage dans les zones dangereuses. Dans notre gamme de produits, vous trouverez des plafonniers antidéflagrants conformes à la norme NF EN 60598-2-22. Ils assurent un éclairage optimal dans les zones ATEX 2 et 22. Des lampes torches et des lampes frontales professionnelles offrent une bonne visibilité, par exemple lors des inspections ou des travaux de maintenance. Nous vous proposons ici des produits agréés pour toutes les zones ATEX.

Eclairage

Bacs de rétention en acier

Les produits qui n'ont pas de source d'inflammation potentielle pouvant devenir une source d'inflammation efficace et dangereuse ne sont pas couverts par la directive ATEX et peuvent donc être utilisés sans hésitation dans les zones ATEX, même sans marquage. Cela inclut notamment nos bacs de rétention en acier. Elles sont donc idéales pour le stockage en toute sécurité de liquides inflammables dans des fûts ou des cuves IBC (ou GRV). Les charges électrostatiques peuvent être évitées par une mise à la terre efficace. Pour le stockage de liquides inflammables dans de petits récipients, nous proposons également un grand choix de petits bacs en acier.

Bacs de rétention en acier

Autres produits pour zones ATEX :


Le plus grand soin a été apporté à la réalisation de cette page et à la collecte de données exactes et complètes. DENIOS ne garantit pas l'actualité, l'exhaustivité et l'exactitude de toutes les informations contenues dans cette brochure et décline toute responsabilité pour tout dommage découlant de façon directe ou indirecte de leur utilisation. Dans tous les cas, veuillez respecter la législation actuelle et locale.


Nous sommes heureux de vous conseiller

Vous avez besoin d'un conseil personnalisé pour le stockage de matières dangereuses dans des bacs de rétention ? N'hésitez pas à nous contacter ! Notre équipe d'experts se fera un plaisir de vous aider.