Réagir correctement en cas d’urgence

Réagir correctement en cas d’urgence : nous vous expliquons comment

Jean-Claude Sonnaly travaille depuis 6 ans comme responsable de formation client chez DENIOS. Il organise des séminaires et formations sur le stockage de produits dangereux et la sécurité au travail chez nos clients. Sa spécialité est la prévention des accidents lors du stockage et la manutention des produits dangereux. Il est connu comme un expert et interlocuteur compétent auprès de son public. Lors de la formation « Dépollution & Absorbants », il transmet le savoir-faire nécessaire pour la prévention et la lutte contre les fuites de liquides. Nous l’avons interrogé sur ses expériences.


Mr. Sonnaly, d’après vous, quelle est la raison principale créant des accidents impliquant des liquides ?

Partout où l'on transporte ou manipule les produits, le risque de fuite existe. La manipulation des produits sur le poste de travail est une source importante mais également toute la thématique autour du chargement et déchargement. Les zones représentant un risque accru sont par exemple la zone de chargement ou déchargement des produits par chariot élévateur ou les zones d’expédition et de réception des camions.


Pendant la formation sur la gestion des fuites, vous reprenez les différentes mesures à prendre en cas d’incident. Qui participe à ces formations ?

Le séminaire « Dépollution & absorbants » est une formation s’adressant directement aux utilisateurs. Donc, ceux qui utilisent au quotidien les produits polluants dans les zones de stockage ou sur le poste de travail. Ils sont les premiers à être sur place lors d’une fuite et ils doivent réagir rapidement et efficacement. Chez les participants se trouvent également les experts en sécurité, qui sont concernés par la planification des mesures de prévention et l’intervention.


La formation sollicite un grand intérêt. Quel sujet crée le plus de demandes ?

Nous ne pouvons pas répondre de manière générale à cette question parce que les demandes varient d’une entreprise à l’autre. Ce qui compte, c’est à quel point le sujet a déjà été pris en considération en amont de la formation. Tendanciellement, les grandes entreprises étant déjà en cours de certification ou qui disposent d’un management environnemental systématique, sont bien préparées et organisées. Pour elles, c’est surtout l’optimisation des différentes étapes d’une élimination des fuites qui les intéresse. Chez d’autres, les demandes sont plutôt de nature basique : qui est concerné par la gestion des fuites ? Dans ce cas, j’insiste plus sur la partie législative et la question des responsabilités. D’autres ont le problème que les collaborateurs ne savent pas où trouver des absorbants en cas d’accident. Vous voyez : les demandes et besoins sont très variés. C’est la raison pour laquelle j’adapte la formation selon les besoins du client et nous parlons des situations spécifiques sur place.

Selon vous, quelle est l’erreur principale que l'on peut commettre lors de la mise à disposition des absorbants ?

Une des erreurs les plus graves est de ne pas avoir assez d’absorbants à disposition lors d’une urgence. Ceci peut être lié à un mauvais calcul des quantités nécessaires. Pour le stockage de matières polluantes sur bac de rétention, la règle demande de garantir au moins le volume du plus grand récipient. De la même manière, il faut calculer le risque de fuite à partir du plus grand récipient en définissant une quantité de liquide potentiellement déversée pour mettre à disposition les absorbants avec la capacité d'absorption nécessaire. Si vous mettez à disposition les absorbants pour éliminer les fuites à partir d’un fût de 200 litres et vous subissez une fuite sur une cuve de 1000 litres, vous n’arriverez plus à dompter les liquides déversés, peu importe le niveau de formation de vos opérateurs.

Il faut également prendre en compte la consommation au quotidien. Lors des manipulations quotidiennes, les petites fuites sont inévitables, par exemple lors de soutirages ou réparations. Vous utiliserez des absorbants de manière successive, mais en petites quantités. Si le jour X vous avez besoin d’une plus grande quantité de produits absorbants, le stock sera insuffisant. Je vous recommande de stocker séparément les produits pour une utilisation au quotidien et un stock de sécurité. Le matériel que vous utilisez au quotidien peut être mis à disposition sur un support mural à proximité des collaborateurs, pendant que le matériel d’urgence est stocké dans une caisse plombée. De plus, il est important de documenter la consommation et de recharger les stocks en dessous d’un seuil critique. Il est recommandé de définir le processus dans le mode opératoire et de nommer un responsable pour faire un contrôle régulier des stocks. Ne pas avoir l’absorbant adapté à disposition en cas de déversement pose également des problèmes. Il faut se poser les questions suivantes au préalable : quel type de liquide est utilisé dans l’entreprise ? De quelle quantité est-ce que l'on parle ? Où sont-ils stockés et comment sont-ils manipulés ? Où le risque de déversement est-il le plus élevé ? Tout doit être calculé en amont, par exemple afin de mettre des absorbants à disposition dans les zones à risques.

Gamme d'absorbants

Pourquoi est-il important de s’entraîner pour le cas d’urgence ?

C’est logique : pour ne pas perdre de temps en cas extrême. Les entreprises devraient non seulement réaliser un plan d’intervention en cas d’urgence mais également le communiquer et l’essayer, de la même manière que l'on fait des exercices d’évacuation en cas d’incendie. Ainsi, les points faibles éventuels peuvent être détectés et améliorés. De plus, cela familiarise les opérateurs avec les gestes et actions à mener lors d’un réel incident. Surtout quand la fuite a lieu proche d’une bouche d’égout, il faut intervenir rapidement. Si les opérateurs manquent de formation, ils sont rapidement confrontés à un manque de temps et risquent de faire des erreurs graves. Je pense par exemple à une contamination de l’environnement directe à cause des EPI mal mis ou des pollutions lors de l’élimination des déchets. Grâce à des mises en situation régulières, les collaborateurs peuvent mémoriser les processus corrects et apprendre des erreurs commises sans subir de conséquences graves. Par expérience, je vous assure qu’il y a toujours quelque chose à améliorer : lors des formations que j’ai pu mener, c’est rare que tout fonctionne dès le départ.

Qu’est-ce qui attend les participants à la formation ?

Lors de la formation « Dépollution & absorbants », nous préparons les participants pour être prêts en cas d’urgence. D’abord, nous abordons la partie théorique avec la législation pour comprendre tout ce qui doit être pris en considération lors de la planification des mesures et l’équipement d’urgence. Ensuite, nous testons plusieurs fois l’exécution du plan en cas de fuite dans l’environnement réel. Je donne des pistes d’amélioration, je corrige les erreurs et montre les astuces qui peuvent faire gagner du temps et en sécurité en cas d’intervention réelle. Prendre en compte les besoins individuels des clients est très important pour moi. Avant la formation, je fais le point avec l’entreprise pour connaître les risques spécifiques, les produits utilisés et je me renseigne sur les instructions existantes. Ainsi, nous pouvons adapter la formation aux conditions réelles de l’entreprise. Pour moi, il est important de travailler dans des conditions réelles, avec des récipients de taille réelle. Si l’entreprise utilise des bidons de 30 litres, nous travaillerons avec des bidons ; si vous manipulez des cuves de 1000 litres, nous ferons de même lors de notre formation.

 

Dernière question : qu’est-ce qui est le plus important lorsqu’une fuite se produit ?

Le plus important est de bien analyser la situation : quel liquide a été déversé, quels sont les dangers, dans le pire des cas, liés aux déversements ? Ensuite, il ne faut toucher à rien si vous vous n’êtes pas équipé d’EPI adéquat.

Souvent, les participants des formations me demandent : « Est-ce que je peux faire ceci ou cela ? Sinon je perds trop de temps ! » Mais une fois que vous avez commencé une action, c’est humain de vouloir continuer avec la prochaine. Et encore, et encore une autre... Et rapidement, votre peau entre en contact direct avec le produit chimique et vous vous empoisonnez ou vous blessez d’une manière ou d’une autre. Pour moi, il est important que l’utilisateur retienne cette leçon : je ne fais rien avant d’être protégé moi-même. Cette protection est la plus importante.

Vous devez porter au moins des gants de protection, des lunettes et des chaussures de sécurité. Selon la dangerosité du liquide déversé, il est possible qu’un masque de protection ou même une combinaison totale soient nécessaires. C'est dans le mode opératoire que vous devriez définir également à partir de quelle quantité de liquides et selon quelle dangerosité les collaborateurs ne devraient plus intervenir par eux-mêmes mais signaliser le lieu aux équipes d’intervention spéciales (par ex. pompiers du site).


Plan d’intervention en 10 étapes rapides

En cas de fuite, vous n’avez pas beaucoup de temps pour considérer toutes les mesures. Chaque société utilisant, stockant ou manipulant des produits dangereux, devrait préparer un plan d’intervention en cas d’écoulement de liquides pour assurer l'absorption et l'élimination des fuites. Téléchargez notre plan d’intervention DENSORB comme poster.

Dans cette vidéo, un de nos responsables de formation client, Tobias Authmann, vous explique en 10 étapes comment prendre le contrôle en cas de fuite.


Attention : ce plan d'intervention constitue seulement une recommandation standardisée. Si nécessaire, réalisez votre propre plan d'intervention en fonction des particularités de votre site.



Dépollution & Absorbants

Formation Dépollution & Absorbants

DENIOS ACADEMY
Nous vous préparons pour agir correctement en cas d’incident, chez vous sur site !

Le plan d’urgence en cas de déversements ne doit pas seulement être connu, mais dans le meilleur des cas, également être testé sur le terrain. Dans notre séminaire « Dépollution & Absorbants » de la DENIOS Academy, vous vous entraînez sous l’accompagnement d’un professionnel pour adopter le comportement adapté en cas réel et vous optimisez votre management des risques en interne. La formation peut être réalisée chez vous sur site par un expert DENIOS. Le contenu de la formation peut être adapté à vos besoins individuels.

 

Formation "Dépollution & Absorbants"


Le plus grand soin a été apporté à la réalisation de cette page et à la collecte de données exactes et complètes. DENIOS ne garantit pas l'actualité, l'exhaustivité et l'exactitude de toutes les informations contenues dans cette brochure et décline toute responsabilité pour tout dommage découlant de façon directe ou indirecte de leur utilisation. Dans tous les cas, veuillez respecter la législation actuelle et locale.


Nous sommes heureux de vous conseiller !

Vous avez besoin d'un conseil personnalisé sur l'utilisation des absorbants ? N'hésitez pas à nous contacter ! Notre équipe d'experts se fera un plaisir de vous aider.